L’interrogation indirecte

Introduction

L’interrogation indirecte permet d’introduire une question dans une phrase, de rapporter des propos interrogatifs. Elle est souvent introduite, entre autres, par les formules suivantes :

Exemples :
Yo no sé …Je ne sais pas…
Él pregunta ...Il demande…
Yo no entiendo ...Je ne comprends pas…
A ella le gustaría saber ...Elle aimerait savoir…
¿Me podría decir ...?Pourriez-vous me dire…?
No te voy a explicar ...Je ne vais pas t’expliquer…

Structure de la phrase

La structure des interrogations indirectes diffère de celle des interrogations normales – le verbe et le sujet ne sont pas inversés. Donc, après le pronom interrogatif, le reste de la phrase suit le même ordre que celui des phrases affirmatives : pronom interrogatif + sujet + verbe + complément.

En revanche, de même que dans les interrogations directes, le pronom interrogatif porte un accent.

Exemples :
¿Cuándo tiene (él) tiempo? → No sé cuándo (él) tiene tiempo. Quand a-t-il le temps ? – Je ne sais pas quand il a le temps.
¿Es (ella) feliz? → No te voy a decir si (ella) es feliz.Est-elle heureuse ? – Je ne vais pas te dire si elle est heureuse.

Les interrogations indirectes avec si

En absence de pronom/adverbe interrogatif, on emploie si pour introduire l’interrogation indirecte.

Exemple :
¿Viene ella mañana? - Él pregunta si ella viene mañana.Vient-elle demain ? - Il demande si elle vient demain.

La ponctuation des interrogations indirectes

Pour les interrogations indirectes, on supprime le point d’interrogation et on utilise un point à la place de celui-ci (voir exemple ci-dessus). On n'emploie le point d’interrogation que si la question indirecte fait partie d’une question directe.

Exemple :
¿Me puede decir cómo se llama esta calle? Vous pouvez me dire comment s’appelle cette rue ?